Comment faire le rachat de voiture accidentée ?

Votre voiture a été victime d’un accident de circulation et vous souhaitez faire le rachat de cette dernière ? Il y a plusieurs cas de figure que vous devez considérer dans le processus. Comment faire alors le rachat de voiture accidentée ? Dans ce développement, découvrez toutes les procédures plausibles à mener pour que le rachat de voiture soit effectif.

La mise en vente d’une voiture accidentée (état critique)

La première possibilité de rachat de voiture accidentée est de la vendre à une société. Par ailleurs, suite à la mise en place du système d’immatriculation en 2009, il est strictement interdit de vendre une voiture accidentée qui ne peut être conduite. Il est alors porté à votre connaissance dans ce sens que la mention « voiture non roulante » est inscrite sur le certificat d’immatriculation. Cette stipulation implique donc que vous ne pouvez pas mettre en vente votre voiture accidentée à l’attention de particuliers mais plutôt pour des professionnels. En outre, dans le domaine de l’automobile, le recyclage n’est pas un fait mais une manière de satisfaire les challenges de notre société moderne. Selon les vécus, une voiture accidentée ne peut pas vraiment subir de réparations.

Mais si vous tenez à réparer cette carcasse, elle peut vous coûter la valeur de la voiture à l’état neuf. En effet, vous serez donc tenté dans ce cas de la mettre dans un coin de votre maison ou de votre garage. Elle sera en quelque sorte un objet d’encombrement, le mieux est de la vendre. De nos jours, il vous faut noter que nombreuses sont les sociétés et garagistes qui s’intéressent aux pièces d’occasion. Ces sociétés vous font alors la proposition de :

  • racheter votre voiture en estimant la valeur de celle-ci sur internet,
  • terminer la vente en face et enfin
  • recevoir un virement sécurisé.

Dans ce contexte, ces entreprises vous demandent certains documents de la voiture accidentée. Entre autres, il s’agit de la pièce d’identité des factures d’entretien de la carte grise et du certificat de situation administrative. Une fois cette phase bouclée, vous aurez donc droit au certificat de cession en 3 jeux et la quittance d’achat du véhicule. Un exemplaire de la déclaration de cession est assigné à l’acquéreur, le second au vendeur et le dernier à la préfecture.

La mise en vente d’une voiture accidentée à un particulier

La seconde et dernière option de rachat de voiture accidentée est la vente de ce véhicule si tant est qu’il soit en état de circuler. Il vous faut donc noter que dans ce cas vous êtes tenu d’informer l’acheteur tout en le précisant dans l’annonce de vente mais également dans le certificat de cession. En outre, il est possible également de retenir que l’acquéreur a le plein droit de vous demander les factures des réparations et le tarif ainsi que le rapport du contrôle technique certifiant vraiment que votre voiture est en état de conduite.

Enfin, voici donc les documents à fournir pour le rachat de voiture accidentée. Ces documents sont également les mêmes que ceux fournir si la voiture n’est pas en bon état. Entre autres nous avons : le certificat de non-gage de moins de 2 semaines, le certificat du contrôle technique depuis 6 mois, le certificat de cession et le certificat d’immatriculation de voiture. Pour tout rachat de voiture accidentée, vous pouvez contacter l’agence L’argus.fr.

Rate this post