Royole lancement du 1er smartphone pliable

Lancement du 1er smartphone pliable : une concurrence sans compromis

Si l’avenir du téléphone mobile semble prendre la forme d’un smartphone pliable, on ne sait pas encore quelle marque réussira la première à sortir son épingle du jeu. Ou plutôt, de l’enjeu.Que la marque ait établi sa supériorité depuis longtemps ou qu’elle émerge à peine, être la première à proposer un tel produit aux consommateurs marquerait à coup sûr les esprits…

Les géants détrônés par une illustre inconnue ?

Le smartphone pliable n’est plus un projet un peu fou, sorti d’un film de science-fiction. Des téléphones de ce genre existent déjà. On aurait pu s’attendre à ce que ce soit de grandes marques qui lancent leurs produits les premières, mais que nenni ! Le premier appareil à écran repliable sort en fait des machines d’une startup américaine encore inconnue… Royole, cette jeune pousse ambitieuse, pourrait bien voler la vedette à Samsung. Lors du dernier CES (Consumer Electronics Show) de Las Végas, la marque a présenté avec fierté son smartphone nouvelle génération, le FlexPai. Doté de deux écrans, il aurait à peu près la taille d’une tablette lorsqu’il est déplié. Le constructeur assure que ce nouveau mécanisme s’accommoderait de 200 000 pliages avant de montrer des signes d’usure.

Quelles caractéristiques attendre d’un téléphone aussi flexible ?

Aux débuts, une idée un peu folle : un écran d’une épaisseur de 0,01mm, que l’on pourrait enrouler autour de son poignet, ou utiliser comme un mobile classique. Dans une vidéo, la marque montre d’ailleurs la légèreté et la facilité avec laquelle son écran flotte dans le vent, lorsqu’on le soumet au souffle d’un ventilateur ! La marque Royole ne lésine pas sur les moyens. Son « bébé » profiterait d’un processeur Snapdragon 855, aka le modèle qui envoie tout de suite du lourd. Pour celles et ceux qui se poseraient déjà la question de la capacité de stockage, force est de constater que les Américains n’ont pas à en rougir. Les deux modèles créés proposent 128 et 512 Go de stockage. Côté prises de vue (il faut bien occuper ces gigas de stockage libres !), le FlexPai propose des modules photo de 16 et 20 méga pixels. D’ailleurs, l’écran ne serait pas en reste, puisque l’Amoled utilisé par Royole mesure 7,8 pouces. Et là, ce ne sont plus deux écrans que la marque met à votre disposition, mais 3, lorsque le téléphone est plié ! Comptez vous-même : l’écran sur la tranche, celui situé à l’arrière, et celui en façade. Déplié de tout son long, ce bijou d’innovation est légèrement plus fin que l’Iphone Xs. Replié, évidemment, c’est une autre histoire… !

Lancement du 1er smartphone pliable

Samsung, prise de court ?

C’est en tout cas la question –légitime- qu’on pourrait se poser quand on sait que la célèbre marque planche sur les écrans flexibles depuis 2011. Quelques personnes triées sur le volet auraient assisté à la présentation par la marque de quelques « prototypes ». Le terme ressemble à un euphémisme, puiqu’il était prévu de commercialiser ces smartphones pliables fin 2018- début 2019. L’été dernier, la marque avait présenté un téléphone avec un écran pliant. D’une taille de 7,3 pouces, il prenait lui aussi des airs de petite tablette. On retrouverait une fois de plus un design avec des icônes au ras des bords du smartphone. Si la marque s’était montrée discrète quant au design plus gobal de son nouveau jouet, l’effet avait tout de même produit son petit effet dans l’assemblée…Pour être précurseur dans le secteur du smartphone pliable, mieux vaut ne pas s’endormir sur ses lauriers, que l’on s’appelle Royole ou Samsung. En effet, d’autres marques, comme LG, Microsoft, Huawei ou encore Lenovo travailleraient elles aussi à la fabrication de dalles pliantes.

Lancement du 1er smartphone pliable royole
Lancement du 1er smartphone pliable : une concurrence sans compromis
5 (100%) 2 votes
D'autres articles peuvent vous aider :