Smartphone pliable : les chinois prennent de l’avance

Smartphone pliable : les chinois prennent de l’avance

Depuis 2013 où Samsung a annoncé son intention de sortir un smartphone pliable, plusieurs constructeurs se sont lancés dans une guerre pour être le premier sur cette nouvelle niche de la téléphonie mobile. Si les choses traînent encore du côté du géant sud-coréen, elles sont bien avancées au niveau des Chinois. En effet, Royole, une marque peu connue, a été en fin de compte la première firme à lancer un smartphone pliable. Décryptage complet.

Smartphone pliable : les chinois prennent de l’avance

Royole, un inconnu qui surpasse Samsung, Huawei…

La marque Royole a volé la vedette aux grands noms du marché de la téléphonie mobile en mettant sur le marché le premier smartphone pliable. Jusqu’ici inconnue du public, cette marque chinoise a tout de même un palmarès important. En effet, elle fabrique des écrans OLED souples très appréciés dans ses locaux à Schengen. À ce jour, elle totalise plus de 50 millions d’écrans vendus avec un investissement avoisinant deux milliards de dollars. Son premier coup de maître était à l’IFA de Berlin en 2018 où elle a fait des démonstrations de son écran flexible qui ne sont pas passées inaperçues des visiteurs.

Le FlexPai, le premier smartphone pliable

Avec ses trois écrans, ce smartphone pliable chinois peut servir aussi bien en tant que tablette qu’en tant que smartphone. On peut le plier simplement sous la forme d’un livre et grâce à la technologie Water OS, l’affichage s’adapte de manière automatique à la position de l’écran. Il peut être plié jusqu’à 180° plus de 200.000 fois sans le moindre risque d’usure. Parmi ses principales caractéristiques, on peut noter :

  • sa taille de 7,8 pouces ;
  • sa résolution de 1920×1440 px ;
  • ses mensurations qui sont de 190,35x134x7, 8 mm ;
  • sa batterie de 3800 mAh qui peut être chargée avec la technologie de la charge rapide ;
  • son poids de 320 g.

Des performances intéressantes

L’un des grands atouts de ce premier smartphone pliable, c’est son processeur : le Snapdragon 8150. C’est l’un des plus récents et des plus puissants qu’il existe sur le marché. Par ailleurs, on retrouve une puce à huit cœurs dont le nom n’a pas encore été annoncé. Tout ceci s’ajoute à un GPU Adreno 640. Les applications devraient être assez fluides grâce à la mémoire RAM de 6 ou de 8 Go selon la configuration choisie. Côté mémoire interne, trois options sont disponibles : 128 Go, 256 Go et 512 Go. Un emplacement est également prévu pour une carte SD. Royole n’a pas lésiné sur l’appareil photo de cet appareil. En effet, on retrouve deux APN arrière de 16 et de 20 MPX. Ce qui devrait permettre de faire des photos de qualité. Côté connectivité, il y a entre autres deux emplacements de carte SIM et un port USB de type-C. Par ailleurs, pour faciliter la création d’une grande diversité d’applications sur son smartphone, la direction de Royole met aussi en vente une version spéciale pour les développeurs. Un budget de 30 millions de dollars a été alloué pour récompenser les meilleurs développeurs.

Un prix de vente élevé

Le smartphone pliable de Royole n’est pas à la portée de tout le monde, car son prix est relativement élevé. En effet, il est proposé sur le marché chinois à un prix variant entre 8 999 et 12 999 yuans. En euros, cela équivaut à une fourchette de 1139 à 1646 euros. Le prix varie principalement en fonction de la mémoire interne choisie.

Face à la longueur d’avance prise par Royole, Samsung, Huawei, LG, Apple et Sony s’annoncent déjà la sortie de leurs smartphones pliables pour 2019. On s’attend donc à une diversité aussi bien au niveau de composantes de ces smartphones que des fonctionnalités qu’ils offrent. L’année 2019 est sans doute l’année des smartphones pliables.

Smartphone pliable : les chinois prennent de l’avance
5 (100%) 1 vote
D'autres articles peuvent vous aider :