Ultimaker S5, la meilleure imprimante 3D à double extrusion

Ultimaker S5, la meilleure imprimante 3D à double extrusion

Depuis quelques années, l’univers de l’impression 3D a connu un boom spectaculaire, avec la production à grande échelle d’imprimantes 3D aussi perfectionnées les unes que les autres. Plusieurs modèles sortent tout de même du lot en s’imposant dans leur catégorie. C’est le cas de l’imprimante 3D Ultimaker S5. Outre sa capacité à offrir des performances hors normes, elle se classe d’emblée dans la catégorie des imprimantes 3D à double extrusion de l’année. Elle se retrouve même en tête de classement, loin devant l’Ultimaker 3, son prédécesseur. À quoi tient-elle cette place forte ?

La double extrusion, le premier atout de l’Ultimaker S5

Derrière cette expression pour le moins technique se cache en réalité une technique d’impression 3D très sophistiquée. La double extrusion est en réalité une technique d’impression permettant d’imprimer des objets en matériaux souples, mais en deux couleurs distinctes.

La technique permet en effet d’alterner les deux couleurs de façon très distincte, et ce, selon toutes les fantaisies possibles. Il ne s’agit pas uniquement d’imprimer en alternant les couleurs horizontalement ou verticalement.

Le principe de la double extrusion est aussi valable pour les imprimantes 3D capables de produire des impressions à double couleur avec des dégradés impressionnants. Pour parvenir à réaliser de tels dégradés, deux filaments sont mélangés de façon proportionnelle pour obtenir un dégradé parfaitement bien dosé. Dans ce cas, le principe prévaut, mais l’appareil n’utilise qu’un extrudeur.

Ce qui met en exergue le caractère pour le moins complexe de cette méthode d’impression. Il se fait que  l’imprimante 3D Ultimaker S5 est la meilleure dans son domaine. Cette étonnante performance, c’est à son double extrudeur résultant d’une technologie unique que l’imprimante le doit.

Caractéristiques logicielles de l’imprimante 3D Ultimaker S5

L’un des plus grands défis de la double extrusion est la complexité du paramétrage de l’appareil. En effet, il faut beaucoup plus de précisions pour une imprimante D à double extrusion parce que les paramètres sont plus nombreux. Ils font intervenir par exemple :

  • Le coasting
  • Le restart distance
  • La rétraction
  • Etc.

Le plus dur avec la double  extrusion est la nécessité de travailler avec deux fichiers STL. Ceux-ci doivent être conçus de sorte à être parfaitement complémentaires pour éviter les erreurs d’impression. Si c’est si important, c’est parce qu’à terme, les deux fichiers seront fusionnés pour former un seul objet. Dans le cas d’un double extrudeur, il est impératif de savoir attribuer à chaque buse l’impression du bon fichier, et ce, avec le même logiciel.

C’est l’un des défis que l’imprimante 3D l’Ultimaker S5 réussit à relever là où d’autres modèles manquent de précision.

Caractéristiques techniques de l’imprimante 3D Ultimaker S5

L’Ultimaker S5 est l’une de ces imprimantes 3D que rêverait avoir tout amateur d’imprimante à haute performance. En effet, ces dimensions en disent déjà long sur elle, puisque l’Ultimaker S5 à un volume d’impression estimé à  330 x 240 x 300 mm, avec une capacité à produire une épaisseur de couche de 20 µm au minimum. Le filament qu’elle utilise fait au moins 2,85 mm de diamètre.

Au regard de sa très large compatibilité, l’imprimante 3D Ultimaker S5 s’illustre comme l’une des plus polyvalentes existant actuellement sur le marché. En effet, elle est capable d’imprimer avec les matériaux tels que l’ABS, le PVA, le PLA, l’HIPS, le PETG, les composites et le nylon. Elle est également compatible aux matériaux tiers.

Cette imprimante 3D utilise la connexion internet et le Wi-Fi en plus de disposer d’un port USB. Elle est compatible à un open source et utilise la technologie FDM.

Ultimaker S5, la meilleure imprimante 3D à double extrusion
3.5 (70%) 2 votes